top of page

Les astuces pour réduire ses dépenses énergétiques dans son logement


Vous souhaitez faire des économies sur vos factures d'électricité, de gaz ou de chauffage ? Et par la même occasion, contribuer à la protection de l'environnement en réduisant votre empreinte carbone ? Il existe de nombreuses astuces simples et efficaces pour réduire vos dépenses énergétiques dans votre logement. Voici quelques conseils à suivre :


Isoler son habitation

L'isolation est la première étape pour limiter les déperditions de chaleur et optimiser le confort thermique de votre logement. Vous pouvez isoler les murs, les fenêtres, les combles, les planchers, les portes, etc… Il existe différents types de matériaux isolants, comme la laine de verre, le polystyrène, le liège, la ouate de cellulose, etc. Vous pouvez faire appel à un professionnel pour réaliser un diagnostic énergétique de votre logement et vous conseiller sur les travaux à effectuer. Pour isoler votre logement, vous pouvez bénéficier de plusieurs aides financières, selon votre situation et le type de travaux que vous souhaitez réaliser.


MaPrimeRénov’ : une prime versée par l’État pour financer des travaux d’isolation, de chauffage, de ventilation ou d’audit énergétique. Le montant de la prime dépend de vos revenus et du gain écologique des travaux. Vous pouvez faire une simulation sur le site france-renov.gouv.fr ou contacter un conseiller de l’Espace Conseil France Rénov’.


Les primes CEE : des aides proposées par les fournisseurs d’énergie (électricité, gaz, fioul, etc.) pour encourager les économies d’énergie. Vous pouvez comparer les offres sur le site faire.gouv.fr ou contacter un conseiller FAIRE.


La TVA réduite : un taux de TVA à 5,5% au lieu de 20% pour les travaux d’amélioration de la performance énergétique de votre logement. Pour en bénéficier, vous devez faire appel à un professionnel qualifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) et respecter certaines conditions de performance des matériaux et équipements utilisés.


L’éco-PTZ : un prêt à taux zéro pour financer des travaux de rénovation énergétique. Le montant du prêt peut atteindre 30 000 euros, remboursables sur 15 ans maximum. Pour en bénéficier, vous devez faire appel à un professionnel qualifié RGE et réaliser un bouquet de travaux ou une rénovation globale.


Le PAR (prêt Avance Rénovation) : un prêt à taux zéro pour avancer le montant de MaPrimeRénov’ ou des primes CEE, sans attendre leur versement. Le montant du prêt peut atteindre 20 000 euros, remboursables sur 10 ans maximum. Pour en bénéficier, vous devez faire appel à un professionnel qualifié RGE et avoir un accord de financement de MaPrimeRénov’ ou des primes CEE.


Les aides locales : des subventions, des prêts ou des exonérations fiscales accordées par les collectivités territoriales (régions, départements, communes, etc.) pour soutenir la rénovation énergétique. Vous pouvez consulter les aides disponibles dans votre région sur le site anah.fr ou contacter un conseiller de l’Agence nationale de l’habitat (Anah).



Adopter les gestes éco-responsables

Au quotidien, vous pouvez adopter des gestes simples et éco-responsables pour réduire votre consommation d'énergie. Par exemple :


- Éteignez les lumières et les appareils électriques lorsque vous quittez une pièce ou lorsque vous n'en avez pas besoin. Vous pouvez aussi utiliser des multiprises avec interrupteur pour couper facilement le courant des appareils en veille.


- Réglez le thermostat de votre chauffage entre 18°C et 20°C, et baissez-le la nuit ou lorsque vous êtes absent. Vous pouvez aussi installer un programmateur ou un thermostat connecté pour adapter la température selon vos besoins.


- Préférez les douches aux bains, et limitez la durée de votre douche à 5 minutes. Vous pouvez aussi installer des réducteurs de débit ou des pommeaux de douche économes en eau.


- Utilisez des ampoules basse consommation ou LED, qui consomment moins d'électricité et durent plus longtemps que les ampoules classiques.


- Lavez votre linge à basse température, et privilégiez le séchage à l'air libre plutôt qu'au sèche-linge. Vous pouvez aussi nettoyer régulièrement le filtre de votre sèche-linge pour éviter qu'il ne consomme trop d'énergie.


- Défroissez votre linge avant de le repasser, et utilisez la fonction vapeur de votre fer à repasser pour gagner du temps et de l'énergie.


- Faites fonctionner votre lave-vaisselle et votre lave-linge à pleine charge, et choisissez les programmes les plus courts et les plus économes en eau et en électricité.


- Cuisinez avec des casseroles et des poêles adaptées à la taille de vos plaques de cuisson, et couvrez-les avec des couvercles pour réduire le temps de cuisson et la consommation d'énergie.


- Décongelez vos aliments au réfrigérateur plutôt qu'au micro-ondes, et évitez d'ouvrir trop souvent la porte de votre réfrigérateur ou de votre congélateur. Vous pouvez aussi nettoyer régulièrement les grilles arrière de votre réfrigérateur ou de votre congélateur pour éviter qu'elles ne s'encrassent et qu'elles ne consomment trop d'énergie.


Choisir des équipements performants

Si vous devez changer ou acheter des équipements électroménagers, de chauffage ou de climatisation, choisissez des modèles performants et économes en énergie. Vous pouvez vous référer à l'étiquette énergie, qui indique la classe énergétique de l'appareil, de A+++ (la plus économe) à G (la moins économe). Vous pouvez aussi opter pour des équipements utilisant des énergies renouvelables, comme les panneaux solaires, les pompes à chaleur, les chaudières à bois, etc. Ces équipements vous permettront de réduire votre dépendance aux énergies fossiles et de produire votre propre énergie. Vous pouvez aussi bénéficier de certaines aides financières, comme la prime énergie renouvelable, le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE), la TVA à taux réduit, etc…


En suivant ces astuces, vous pourrez réduire vos dépenses énergétiques dans votre logement, tout en améliorant votre confort et en préservant l'environnement.


7 vues0 commentaire

Comments


bottom of page